• Ocre rouge de Puisaye écrasé

OCRE ROUGE DE PUISAYE

1,24 €

L'ocre rouge de Puisaye est extraite dans une carrière d'argile de Puisaye (dont la découverte est de l'ocre), en Bourgogne ; puis broyée, calcinée et conditionnée dans l'usine de la Société des Ocres de France, à Apt.
Ce pigment est 100% naturel

Pigment fabriqué par la Société des Ocres de France

Conditionnement
Quantité

 

Mentions légales

 

Politique de livraison

 

Politique retours

Utilisation : chaux, cire, peinture, plâtre, à fresque, en glacis, ciment, beaux-arts, céramique, peinture à la farine.
Ce pigment est en poudre. Pour une utilisation en peinture artistique, il conviendra de le broyer finement dans un mortier avant de le mélanger au liant.




Ocre rouge de Puisaye mélangée dans de l'huile de lin

Huile de lin : délayer la poudre dans un peu d'essence de térébenthine avant de l'incorporer à l'huile de lin.
Peinture à l'eau / chaux en pâte : délayer le pigment dans un peu d'eau pour le rendre liquide avant de l'incorporer à la peinture.
Chaux en poudre / ciment / plâtre : incorporer directement le pigment (jusqu’à 10% par rapport au poids du liant), puis mélanger de manière à teinter la totalité de votre liant.

Dosage conseillé : Le dosage maximum est de 10 % par rapport au liant employé. Au-delà de 10 %, il est recommandé d'incorporer des fixateurs et adjuvants (utilisation chaux).

Coloris : brun rouge-orangé très couvrant avec un liant transparent. Saumon légèrement rosé avec un liant blanc.

Ce pigment est 100 % naturel.


Fabrication France.


Histoire
: cette ocre est extraite dans une carrière d'argile de Puisaye (dont la découverte est de l'ocre), en Bourgogne, puis broyée, calcinée et conditionnée dans l'usine de la Société des Ocres de France à Apt.
Les ocriers de Bourgogne et les ocriers de Provence sont liés historiquement depuis plus d'un siècle. Milieu du XIXe siècle, l’industrie ocrière est à son apogée : la production atteint 18.000 tonnes et est exportée dans le monde entier. A partir de 1875, le minerai devient de plus en plus rare et plus cher. Il faut passer à l’extraction souterraine par puits et galeries. Les coûts d’exploitation augmentent. Après 30 ans de quasi-monopole, l’ocre de Bourgogne ressent durement la concurrence des ocres du Vaucluse, exploitées à ciel ouvert dans les communes de Gargas, Gignac, Mormoiron, Roussillon, Rustrel, Saint-Pantaléon, Villars et Villes-sur-Auzon. Plusieurs exploitants de Puisaye, dont Gustave Parquin et Georges Lechiche, sont convaincus depuis longtemps de la nécessité de fusionner les différentes sociétés en une seule du fait de la concurrence que se font les exploitants, trop nombreux. Ils parviennent à leurs fins en réussissant à convaincre la plupart de leurs confrères en deux temps : en formant le 1er mai 1892, le Comptoir des Ocres de Bourgogne, puis la Société des Ocres de France en 1901.



_____________________


Nos emballages :

Nous utilisons des pots en PET recyclable, à jeter, propres dans les bacs jaunes et du pot verre que vous pouvez nettoyer et stériliser pour d'autres usages même alimentaires.

2TPPOCRROUGP

Fiche technique

Provenance
France
Nom chimique
Oxyde de fer naturel (Kaolinite-Goethite)
Color Index
R102
Résistance aux UV
Excellente
Pouvoir de coloration
Très bon

Références spécifiques