Categories

Promotions

chaux 

chaux

L'utilisation de la chaux remonte aux époques grecques et romaines, où elle fut très largement utilisée, notamment comme mortier de construction ou enduit de décoration.

La chaux ou oxyde de calcium (CaO), est obtenue par la pyrolyse d'un calcaire, riche en carbonate de calcium (CaCO3) .

Les pierres calcaires les plus "fines" produisent une chaux exempte de matériaux hydrauliques (argile, fer...). Cette chaux se trouvera dans le commerce, sous l'appellation " chaux aérienne (CL 90). Les pierres les plus "grossières", feront une chaux plus ou moins chargée en éléments hydrauliques, qui deviendra : la chaux hydraulique (NHL).  

La chaux aérienne fait sa prise à l'air par carbonatation (absorbtion du CO² contenu dans l'air ambiant). Cela en fait d'elle la chaux la mieux adaptée aux enduits et aux badigeons.

Sa prise très lente (entre 24 et 48H) rend son emploi très souple et convient tout particulièrement aux travaux de maçonnerie. Avantage à ne pas négliger: un mortier à la chaux CL peut se conserver très très longtemps. Il suffit de le verser dans un récipient (type grosse poubelle), de le recouvrir de quelques centimètres d'eau qui empèchent toute prise d'air et de fermer le couvercle pour éviter l'évaporation (à surveiller de temps en temps pour vérifier le niveau d'eau).

La chaux hydraulique fait sa prise d'abord à l'eau puis à l'air. Elle est conseillée en extérieur (façades exposées, dalles...) et en intérieur pour les pièces humides (salles d'eau, dalles, caves, murs enterrés...). Elle est aussi souvent employée dans les enduits isolants au chanvre (qui nécessite beaucoup d'eau) afin de favoriser une prise plus rapide. Contrairement à la chaux aérienne, sa conservation une fois gâchée ne peut aller au delà de 24 h.

 

Résultats 1 - 4 sur 4.
Résultats 1 - 4 sur 4.

Menu